Aller directement au contenu

Frédéric

Frédéric est né le 8 août 1985 à Genève. Après avoir suivi sa scolarité obligatoire, il obtient sa maturité gymnasiale, option « physique et application des maths ». Attiré par les mathématiques, la gestion et le business d’entreprise, Fred choisit de suivre la Faculté des Sciences économiques en HEC à l’Université de Genève.

Sportif accompli, il pratique le volleyball, son sport de prédilection depuis l’âge de 7 ans. Avec quatorze titres de champion suisse obtenus toutes catégories confondues, il devient un joueur-clé du Chênois Volleyball et du cadre national suisse.

Mordu de nouvelles technologies et tout particulièrement d’informatique, peu nombreux sont les claviers et souris qui tiennent le choc des heures accordées à cette passion. Autodidacte et fort de ses connaissances spécifiques, il devient généreusement le « cyber-joker » de son entourage. Capable de dépanner un ordinateur, de créer un site Web ou encore de conseiller sur les derniers produits sortis sur le marché, il est toujours l’homme de la situation.

Considéré comme un jeune homme exemplaire grâce à son charisme et son caractère « cool », il est une référence pour son entourage, son petit frère, ses coéquipiers, ses amis. De nature calme et posée, Fred mène sa vie en adéquation avec ses nombreuses passions.

Afin de mettre toutes les chances de son côté pour ses études et d’assouvir ses désirs de voyages, il décolle en avril 2006 pour un séjour linguistique de trois mois au pays des kangourous. Même à l’étranger, Frédéric continue les séances d’entraînement, préparant ainsi la reprise de la saison de volley prévue à son retour.

Pourtant, un matin, Fred se réveille avec des fourmillements et un manque de sensibilité à la jambe et au bras droit. Les symptômes, mis au départ sur le compte des séances de musculation, persistent et le poussent à consulter un médecin. Le 14 juin, le résultat du scanner lui apprend qu’il souffre d’une tumeur cérébrale.

De retour à Genève, il commence son combat contre la maladie : IRM, scanner, rendez-vous en tous genres, opération, traitements. Frédéric perd petit à petit sa mobilité mais peut encore vivre chez lui jusqu’à ce que, deux mois plus tard, il fasse une crise d’épilepsie qui marquera le début de son hospitalisation.

Après huit longs mois de lutte, tel un ange, Fred s’est envolé le 4 février 2007. 

                                                                                                                                                       Jennifer, Laurent, Jérôme G.